❌ PROJET D'AGRANDISSEMENT DU SANCTUAIRE / ACCUEILLIR PLUS DE RÉFUGIÉ.E.S ET NOUS AIDER À BÂTIR UN FUTUR ANTISPÉCISTE PAR UN ACTIVISME GÉOGRAPHIQUE - PARTAGEZ & DIFFUSEZ SVP !

[URGENT : Nous avons 2 mois pour réunir la somme nécessaire à l'acquisition d'un terrain de 7 hectares (avec un grand point d'eau) qui nous permettra d'agrandir le sanctuaire actuel, d'accueillir un plus grand nombre de réfugié.e.s et d'offrir un espace plus adapté et sécurisé aux 60 rescapé.e.s qui vivent aujourd'hui avec nous. Une cagnotte exceptionnelle est ainsi mise en place (il n'y a pas de petite contribution et si chacune des 71.683 personnes qui nous suivent ici donnait un euro, nous arriverions à réaliser ce projet) : www.okpal.com/sanctuaire269liberationanimale/

-> POUR NOUS, LE SANCTUAIRE C'EST LÀ OÙ ON VIT, LÀ OÙ ON LUTTE ET LÀ OÙ TOUT COMMENCE :

Il y a des lieux comme ça qui cristallisent des attachements irréductibles, des attachements que l’on ne peut trahir. Les habiter, c’est aussi habiter toute une histoire, avec son passé insurgé. Le sanctuaire 269 Libération Animale est de ceux-là : c’est un lieu de lutte, c'est un peuple qui s’insurge, c’est une défense qui s’organise, c'est une fabrique de complicités offensives et de liens, des liens qui se tissent chaque jour en dépit des frontières.

Nous y avons construit des passerelles innombrables, et y avons découvert des sentiers inédits et des amitiés inébranlables. Plus de 200 réfugié.e.s y ont habité, y ont existé (alors qu'iels ne faisaient que survivre jusqu'à leur arrivée) et y sont, pour certain.e.s, mort.e.s. Le sanctuaire, c’est une réalité sensible, moins un « lieu protégé de toute agression » comme sa définition courante le laisse à penser, qu’une façon singulière de penser le monde, de l’imaginer, de s’y attacher et d'abolir les préjugés et privilèges de la classe dominante.

Notre sanctuaire c'est une expérience politique inédite, un lieu de concrétisation de nos idéaux, un lieu qui "empuissantise" le projet antispéciste.

L’activisme géographique (par la création de terres d'accueil pour les réfugié.e.s) doit être développé et la création de zones libres devrait être une priorité pour le mouvement antispéciste car la simple expression de notre désaccord dans la rue n’est en rien suffisante. Seule l’action directe se traduit par des effets concrets pour celles et ceux qui, loin du spectacle médiatique, continuent d’emprunter chaque jour ces sordides « couloirs de la mort ». Il faut partout où on le peut exproprier l'économie spéciste et prendre la terre pour une nouvelle géographie égalitaire.

Tout a commencé en 2006 par une première rencontre avec celle que nous appelions affectueusement "boiteuse", une poule frêle et malade que nous avions arrachée à son funeste destin en ouvrant la cage d'un camion d'abattoir arrêté sur une station d'autoroute. La première rescapée qui foula cette terre en individue libre. Puis il y a eu les vaches, les cochons, les chèvres, les moutons, les canards et bien d'autres poules... Nous avons seulement tenté ici d’amplifier cette première rencontre, de propager ce que ce peuple d'opprimé.e.s, cette lutte, ces vies brisées puis reconstruites charrient. Avec la sensation tranchante d’être devenus plus fort.e.s ensemble et depuis ce lieu, de pouvoir saisir, autrement qu’en éternelles victimes, la guerre qui est faite au peuple animal.

-> PARTIR POUR MIEUX RECONSTRUIRE ET ACCUEILLIR PLUS DE RÉFUGIÉ.E.S :

Après des mois de recherche qui nous ont conduit aux quatre coins du pays, nous avons enfin trouvé le site idéal pour y installer notre futur sanctuaire antispéciste : une vaste parcelle de prairie de 7 hectares (avec un large point d'eau) perdue en pleine forêt et permettant l’accueil d’une centaine d’individu.e.s.

Le terrain que nous louons actuellement est en effet devenu trop petit pour le nombre de rescapé.e.s qui y vivent et n’est plus adapté aux besoins des résident.e.s. La location nous plonge en outre dans un statut précaire, trop risqué au regard de la répression que nous subissons. Enfin, nous recevons aujourd’hui des menaces de plus en plus inquiétantes et il devient urgent de nous isoler davantage.

Si l’association a œuvré depuis deux ans pour importer l’action directe dans le mouvement antispéciste à l'aide d'un activisme offensif et d’un puissant discours stratégique sur la nécessité d’engendrer la confrontration et le rapport de force ; elle n’a jamais oublié les opprimé.e.s (grand.e.s absent.e.s des actions animalistes) et 90% des dons reçus financent directement le sanctuaire et les soins des individu.e.s placé.e.s dans des familles d'accueil.
Depuis sa création, 269 Libération Animale a ainsi exfiltré plus de 400 opprimé.e.s des abattoirs et son sanctuaire a accueilli au fil des années des dizaines de réfugié.e.s dont le monde a changé radicalement du jour au lendemain.

-> APPEL URGENT À LA SOLIDARITÉ :

Ce projet est toutefois infaisable sans votre soutien. En effet, l’association est malheureusement loin d’avoir une trésorerie suffisante pour financer seule cette acquisition.

Après négociation, le propriétaire accepte de nous céder ce terrain de 7 hectares pour la somme de 60.000 euros (hors frais de notaire). Nous avons désormais un délai de deux mois pour réunir cette importante somme avant la régularisation de la vente. Si nous allons faire notre maximum pour en financer une petite partie avec des soirées de soutien et événements associatifs, nous avons absolument besoin de récolter au mimimum 60.000 euros pour rendre ce projet réalisable car des travaux importants de clôture et de construction des abris seront nécessaires.

Il n'y a pas de petit geste et chaque contribution compte !

~

🔴 Pour nous aider, il existe plusieurs possibilités ⤵️
• La cagnotte spécifique créée pour ce projet : www.okpal.com/sanctuaire269liberationanimale/
• Notre compte Paypal : paypal.me/269LA
• Par virement directement sur notre compte bancaire : 
IBAN / FR91 2004 1010 0720 4229 9N03 834
BIC / PSSTFRPPLYO
• Par chèque : envoyez-nous un message privé sur cette page pour obtenir notre adresse postale.

~

MERCI INFINIMENT POUR VOTRE SOUTIEN !

#269LibérationAnimale

PRESENTATION DU SANCTUAIRE

269Life Libération Animale ne fait pas qu'agir pour la libération animale par la lutte contre le spécisme et l'économie de l'exploitation animale. Cette volonté d'émancipation se traduit en effet aussi à travers nos deux sanctuaires, terres reprises à la société où les animaux sortent du système d'exploitation, deviennent libres, accèdent au rang d'individu, se voient offrir une seconde vie.

Rendre aux animaux leur dignité, cesser de parler d'eux comme des êtres indifférenciés, les voir comme des êtres singuliers, leur redonner la possibilité de vivre et non plus seulement de survivre, leur offrir une autre perspective que la mort derrière les murs d'un abattoir, tel est le projet que nous défendons aujourd'hui avec le Sanctuaire 269 Libération Animale !