« On peut emprisonner un révolutionnaire mais on ne peut pas emprisonner la révolution. »
(Fred Hampton, extrait du discours prononcé en novembre 1969 à la Northern Illinois University)

Les sanctuaires ne relèvent pas d’un geste de charité de l’espèce dominante mais sont le fruit d’une lutte contre l’État spéciste et d’une solidarité avec un peuple opprimé. À ce titre, ils constituent des zones sensibles où une poignée de personnes animales et humaines expérimentent ensemble une nouvelle cohabitation égalitaire, une cohabitation qui vaut à celles et ceux qui la concrétisent une terrible répression politique.

#NoJusticeNoPeace
#269LibérationAnimale

~

Leader charismatique du Black Panther Party, Fred Hampton avait pour projet de créer une coalition arc-en-ciel anticapitaliste et antiraciste. Il a été assassiné le 4 décembre 1969 par le FBI et la police de Chicago alors qu’il n’avait que 21 ans (www.lemonde.fr/afrique/article/2017/12/06/qui-avait-peur-de-fred-hampton_5225347_3212.html).

Photographie : Ceylan & Azalée au Sanctuaire 269 Libération Animale (© Clara Nourry)

Laisser un commentaire