« ENTRE NOS MAINS »

 

Récit personnel d’un activiste de l’association et plaidoyer pour l’action directe sur les images de la libération à visage découvert menée par 269 Libération Animale à l’abattoir LDC de Cuisery (France – 30.11.2017)

METTEZ LE SON, ÉCOUTEZ, REGARDEZ & PARTAGEZ !

Retranscription du texte :

« Il existe dans la vie de certains d’entre nous, un moment où tout bascule,
Une décision qui empêche tout retour en arrière,
Un choix qui dessine pour toujours celui ou celle qu’on deviendra.
La première fois qu’on entre dans un abattoir, on sait déjà qu’on n’en ressortira plus jamais.
Tant que nous sommes loin, à militer dans la rue, on peut encore se dire que tout ne va pas si mal et se contenter du néant.
Et puis une fois que les chiffres sont devenus des visages, des regards, des hurlements, tout est différent.
Désormais chaque victime qu’on abandonne à son sort, perd la vie en emportant avec elle une partie de nous.

Lutter à leurs côtés pour leur survie reste la meilleure décision que j’ai jamais prise.
J’ai cessé de croire aux promesses des gouvernements et des associations, de m’en remettre à demain ou aux autres.
J’ai arrêté de m’excuser, de négocier dans l’espoir d’obtenir des miettes.
J’ai franchi la barrière pour être aux côtés des opprimés,
Désormais je suis activiste.
Il n’y a plus que moi, sans sourire forcé, sans costume, sans protection, sans autorisation, sans rien d’autre qu’un corps qui s’oppose,
Et la rage de combattre à mains nues un système aussi meurtrier qu’inutile.

On prend le risque parce que chaque vie sauvée compte,
Parce que si on ne peut pas changer le monde, on peut quand même changer leur monde à eux,
Parce qu’il n’est plus possible de continuer à obéir et se contenter de dire non,
Parce que lorsqu’on a vu, on sait que nos actes doivent être efficaces. »

#DirectActionsSaveLives
#PowerToTheOppressed
#269LibérationAnimale

Laisser un commentaire